pacification


pacification

pacification [ pasifikasjɔ̃ ] n. f.
• 1450; lat. pacificatio
Action de pacifier. « Cette pacification du Maroc avait été obtenue autant par la persuasion que par la force » (Maurois). Politique, mesures de pacification.
Fait de ramener le calme, la paix. Pacification des esprits. apaisement, conciliation.

pacification nom féminin (latin pacificatio, -onis) Action de pacifier : La pacification d'un pays.pacification (expressions) nom féminin (latin pacificatio, -onis) Édits de pacification, édits royaux promulgués pendant les guerres de Religion pour mettre fin aux luttes entre catholiques et protestants. (Le premier fut l'édit d'Amboise [1563]. Seul aboutit l'édit de Nantes [1598].) ● pacification (synonymes) nom féminin (latin pacificatio, -onis) Action de pacifier
Synonymes :
- réconciliation
Contraires :
- rébellion

pacification
n. f. Action de pacifier.

⇒PACIFICATION, subst. fém.
A. —Action de pacifier; rétablissement de la paix. Depuis la bataille de Platée jusqu'à la pacification générale, il s'écoula trente années (CHATEAUBR., Essai Révol., t.2, 1797, p.46). Ainsi fut consommée la pacification de la cité, le mariage des deux ordres, l'unité de Rome (MICHELET, Hist. romaine, t.1, 1831, p.150):
1. Grâce au progrès de la pacification, au progrès démocratique, au progrès social, on peut maintenant envisager le jour où les hommes et les femmes qui habitent l'Algérie seront en mesure de décider de leur destin, une fois pour toutes, librement, en connaissance de cause.
DE GAULLE ds Doc. hist. contemp., 1959, p.217.
HIST. Édits de pacification. ,,Plusieurs édits des rois, qui avaient pour but d'apaiser les troubles de religion, dans le XVIe siècle`` (LITTRÉ). Le traité conclu avec les révoltés fut accompagné d'un édit qui révoquait tous les édits de pacification accordés jusque là aux calvinistes (THIERRY, Tiers État, 1853, p.138).
B. —Apaisement apporté aux discussions domestiques, aux différends entre individus, aux luttes que se livre l'homme à l'intérieur de lui-même. Il représente, en ce siècle naissant, un principe excellent, l'anoblissement par la victoire, la pacification des luttes de classe par l'héroïsme (RENAN, Drames philos., Abbesse Jouarre, 1886, p.673). Ici vous développerez les idées de concorde, de pacification des esprits (...) que j'ai déjà exprimées dans mes précédents mandements (A. FRANCE, Orme, 1897, p.6):
2. La grande difficulté de l'effort réside, non pas dans un triomphe plus ou moins complet sur l'inertie matérielle, mais dans le concert des tendances, dans l'harmonie et la pacification conquise des désirs intimes.
BLONDEL, Action, 1893, p.158.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1316-28 «action de faire cesser les différends entre particuliers» (Ovide moralisé, II, 3713, éd. G. de Boer, t.1, p.250); 2. 1458 «action de faire la paix, rétablissement de la paix publique» (ARNOUL GREBAN, Myst. de la Passion, éd. O. Jodogne, 1568). Empr. au lat. pacificatio «retour à la paix, accommodement, réconciliation», dér. de pacificatum, v. pacificateur. Fréq. abs. littér.:40.

pacification [pasifikɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1450; du lat. pacificatio.
1 Action de pacifier. || Pacification d'un pays, d'une région. || Politique, mesures de pacification. || Armée employée à des opérations de pacification.
1 Cette pacification du Maroc avait été obtenue autant par la persuasion et la conquête morale que par la force.
A. Maurois, Lyautey, XVI.
Spécialt. (Dans le contexte de l'affaire d'Algérie).
2 Ce ne saurait être, en tout cas, le rôle d'un ministère de Front Républicain à direction socialiste, de faire la guerre, même en ayant recours à un euphémisme commode - même en biffant le mot guerre pour écrire à la place : pacification.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 224.
2 Fait de ramener le calme, la paix. || Pacification des esprits. Apaisement, conciliation. || Agir dans un esprit de pacification.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pacification — may refer to:;Making peace (even if used as a euphemism) *Pacification of Berwick, signed on June 18, 1639 between England and Scotland *Pacification Sejm, a session of the Sejm in 1736 concluding the civil war in the Polish Lithuanian… …   Wikipedia

  • pacification — [pas΄ə fi kā′shən] n. 〚Fr < L pacificatio〛 a pacifying or being pacified * * * pac·i·fi·ca·tion (păs ə fĭ kāʹshən) n. 1. The act of pacifying or the condition of being pacified; appeasement. 2. a. Reduction, as of a rebellious district, to… …   Universalium

  • pacification — Pacification. subst. f. v. Restablissement de la paix. Edit de pacification. travailler à la pacification des troubles, la pacification des differends …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pacification — Pa*cif i*ca tion, n. [L. pacificatio: cf. F. pacification. See {Pacify}.] The act or process of pacifying, or of making peace between parties at variance; reconciliation. An embassy of pacification. Bacon. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pacification — (n.) a setting at peace, early 15c., from O.Fr. pacification (15c.), from L. pacificationem (nom. pacificatio), noun of action from pp. stem of pacificare to pacify (see PACIFY (Cf. pacify)) …   Etymology dictionary

  • Pacification — Pacification, lat. deutsch, die Herstellung des Friedens oder der Ruhe, durch Güte oder Gewalt; pacificiren, beruhigen …   Herders Conversations-Lexikon

  • pacification — index conciliation, expiation, mollification, peace, reconciliation Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • pacification — [pas΄ə fi kā′shən] n. [Fr < L pacificatio] a pacifying or being pacified …   English World dictionary

  • pacification — (pa si fi ka sion ; en vers, de six syllabes) s. f. 1°   Rétablissement de la paix. La pacification de l Europe. La pacification des troubles. •   On tenterait vainement des pacifications sur les controverses, en présupposant qu il fallût changer …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Pacification — La pacification est un terme du vocabulaire militaire et colonial. Après la conquête d un territoire, ou la déclaration de cette conquête, les rébellions peuvent remettre en cause l ordre du conquérant. Elles nécessitent une intervention armée… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.